Zoom sur les probiotiques

Zoom sur les probiotiques
19
June
2018

Sur de nombreux produits laitiers, affiché à côté de la vitamine B6 et de la vitamine D, on trouve parfois la mention “probiotiques”. C’est une substance de plus qui permettrait de maintenir le corps en bonne santé. On peut les consommer dans les produits laitiers, mais aussi sous forme de compléments alimentaires. Mais au fait, les probiotiques, c’est quoi ? Comment agissent-ils sur l’organisme et quels sont leurs bienfaits ? Faisons le point.

Les probiotiques : qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous lancer et d’acheter tous les produits contenant des probiotiques parce que votre amie vous a dit que c’était indispensable à la santé, faisons un point sur ce que sont en réalité les probiotiques.

Les probiotiques en quelques mots

Les probiotiques ce sont en fait des micro-organismes qui tapissent la flore buccale, intestinale et même vaginale. Sans eux, les différentes flores de l’organisme seraient vulnérables. Les probiotiques empêchent d’autres micro-organismes néfastes qui pourraient causer des diarrhées et autres problèmes qui rendent vulnérables l’organisme. De plus, ils permettent de faciliter la digestion des aliments et des produits qui peuvent causer des intolérances comme le lactose ou le gluten. Les probiotiques font donc partie de ces « bonnes bactéries » dont on nous parle si souvent dans les yaourts. Consommer des probiotiques peut donc être bénéfique pour l’organisme, afin de renforcer la flore intestinale où des maladies se développent facilement.

Où trouver des probiotiques dans l’alimentation ?

Les probiotiques ne se trouvent pas seulement dans les produits laitiers, même s’ils en restent la principale source. On trouve aussi une grande quantité de probiotiques dans la… Choucroute. Non, ce n’est pas une blague de mauvais goût, le chou finement coupé est fermenté par des lactobacilles, ce qui lui confère une grande teneur en probiotiques. Ce n’est pas tout, le tempeh – produit à base de soja fermenté – en contient, tout comme le kimchi – accompagnement coréen préparé à base de chou – le miso, le kombucha – thé vert ou noir fermenté – les cornichons, le babeurre, les artichauts, la banane, les salsifis, et le topinambour. Vous l’aurez compris, la plupart des éléments fermentés contiennent des probiotiques.

Précautions d’emploi

Si vous avez une flore intestinale en pleine forme, nul besoin d’abuser des probiotiques. On les utilise la plupart du temps comme « médicament », pour pallier un manque de bonnes bactéries, ou lorsque le système immunitaire est trop fragile. De plus, les probiotiques ne sont pas conseillés aux personnes dont le système immunitaire est déjà fortement atteint, comme aux individus atteints du VIH.

Les bienfaits des probiotiques

Pourquoi consommer des probiotiques ? C’est la grande question. Faisons le point sur leurs différents bienfaits.

Les probiotiques pour le système immunitaire

Les probiotiques sont les grands alliés du système immunitaire. Ces bonnes bactéries tapissent la flore intestinale et permettent de lutter plus efficacement contre de nombreuses maladies, notamment les maladies hivernales comme la grippe ou le rhume. Lorsque les intestins manquent de souches probiotiques, le système immunitaire est affaibli. La microflore intestinale, c’est un peu la résidence principale du système immunitaire, il faut donc en prendre grandement soin.

Les probiotiques pour une bonne digestion

La deuxième action bénéfique des probiotiques, c’est de faciliter la digestion et de lutter contre les troubles qui y sont liés. Ils permettent de soulager les problèmes d’acidité gastriques ainsi que les ulcères, ils agissent contre les effets du syndrome du côlon irritable, préviennent les cancers du côlon et de l’estomac, et permettent une meilleure digestion et absorption du lactose. On peut également prendre des probiotiques pour lutter contre les ballonnements, les flatulences et la constipation en stimulant l’intestin. C’est un allié de la bonne digestion.

Réparer les dégâts des antibiotiques

Pour certaines infections bactériennes, les antibiotiques s’avèrent nécessaires. Même s’ils ne doivent pas être automatiques, ils restent la solution la plus efficace contre les maladies infectieuses. Oui, mais le seul souci, c’est que les antibiotiques ne font pas la différence entre les bonnes et les mauvaises bactéries : ils se contentent d’éliminer toutes les bactéries pour que la maladie disparaisse. En enlevant les bonnes bactéries, l’intestin est donc vulnérable. C’est pourquoi consommer des probiotiques pendant une prise d’antibiotique peut vous éviter les diarrhées et les vomissements.

Leave a Comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire aussi :