Avez-vous déjà pensé à négocier vos achats pour faire des économies ? En effet, les vendeurs sont souvent prêts à faire un geste pour gagner un nouveau client. C’est particulièrement vrai dans certains domaines, où les vendeurs sont habitués à négocier et anticipent même cette négociation en augmentant artificiellement leurs prix. Découvrez comment bien négocier et les 6 achats pour lesquels il est le plus intéressant de le faire.

Pourquoi est-il important de négocier ? 

On y pense pas toujours, mais négocier est l’une des manières les plus simples de faire des économies. Loin d’être un acte déplacé envers le vendeur, la négociation est au contraire un processus courant qui a lieu entre les vendeurs et les acheteurs depuis la nuit des temps. Beaucoup de vendeurs préfèrent diminuer un peu leur marge si cela leur permet de vendre plus, et il suffit parfois de négocier quelques minutes pour obtenir des réductions de prix très intéressantes, allant de 5% à 40% en fonction du type d’achat et du magasin concerné. Une opération gagnant - gagnant qui permet à l’acheteur comme au vendeur d’y trouver leur compte !

Les 6 achats à négocier pour faire des économies

Certains achats, comme les courses alimentaires ou le prêt-à-porter, sont difficilement négociables car les enseignes fixent leurs prix soigneusement et n’ont pas beaucoup de marge. D’autres, en revanche, se prêtent parfaitement à la négociation, et le vendeur peut même parfois anticiper cette négociation en montant le prix de son offre initiale. Il serait donc dommage de ne pas en profiter ! Voici les 6 achats qu’il faut toujours négocier pour faire des économies. 

Négocier l’achat d’un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier est un cas typique où la négociation peut vous permettre d’économiser beaucoup d’argent. En fonction des régions, la marge de négociation va de 3% à 10%, ce qui représente un montant considérable au vu du coût de ce type d’achat. 

Pour obtenir le meilleur prix, mentionnez au vendeur les éventuels travaux supplémentaires que vous devrez effectuer pour vivre dans la maison ainsi que le montant de l’acompte que vous êtes prêt à avancer. Vous pouvez aussi lui parler des offres que d’autres propriétaires vous ont faites afin de faire jouer la concurrence. Si le vendeur a besoin de trouver un acheteur rapidement pour obtenir l’argent dans des délais courts, cela vous donne également un avantage lors de la négociation.

Négocier les articles de seconde main

Les articles de seconde main sont généralement négociables car le vendeur, qui est souvent un particulier, ne cherche pas forcément à maximiser son profit mais surtout à se débarrasser d’objets dont il n’a plus besoin. Vendre rapidement est donc un critère de choix pour ces vendeurs, qui accepteront de baisser leur prix si vous prenez l’objet immédiatement et payez en une fois. Que ce soit lors d’une brocante, via les réseaux sociaux ou par l’intermédiaire d’annonces en ligne, n’hésitez pas à négocier le prix avant d’acheter. 

Découvrez les codes promos Vestiaire Collective

Négocier au marché 

Vous avez l’habitude de faire vos courses au marché le dimanche ? C’est une excellente occasion pour négocier ! Les marchands profitent de cette journée pour écouler leur marchandise, et les invendus sont une perte financière pour eux, surtout lorsqu’il s’agit de produits frais comme les fruits et légumes. Pour obtenir les meilleurs prix, passez en fin de journée et faites plusieurs achats chez le même marchand. Vous pourrez obtenir de très belles réductions tout en profitant de produits frais !

Découvrez les promotions alimentaires du moment

Négocier sa voiture

Acheter une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, est assez coûteux. Heureusement, le prix peut faire l’objet d’une négociation. Si le modèle ou la couleur sont très spécifiques et peu demandés, faites-le remarquer au vendeur, qui vous accordera probablement une réduction afin de ne pas perdre un acheteur potentiel. Si vous payez l’entièreté du prix de la voiture en une fois, c’est aussi un argument qui peut vous aider à faire baisser le prix : en effet, les vendeurs préfèrent toujours les acheteurs qui paient directement plutôt que ceux qui choisissent les formules de paiements échelonnés. 

Négocier son loyer

Lorsque vous louez un logement, tentez toujours de négocier votre loyer. Même si vous n’obtenez qu’une petite réduction, cela se répercutera sur vos paiements chaque mois et peut faire une grande différence au total. Par exemple, faire baisser votre loyer de seulement 10€ vous fera économiser 120€ par an ! Si le logement comporte certains défauts, mettez-les en avant pour rappeler au propriétaire qu’il ne sera peut-être pas si facile de trouver un autre locataire. 

Négocier son crédit

Saviez-vous que vous pouvez aussi négocier votre crédit ? En effet, lorsque vous empruntez de l’argent pour financer un projet, vous pouvez négocier votre taux d’intérêt. L’une des manières les plus efficaces d’obtenir le meilleur taux est de demander plusieurs offres à différents organismes de prêt pour pouvoir ensuite faire jouer la concurrence. Présenter un bon dossier et mettre en avant votre bon historique bancaire est primordial pour bien négocier votre crédit. 

Comment bien négocier avec le vendeur ?

Pour bien négocier le prix de votre achat, suivez ces quelques conseils.

Définissez le prix maximum que vous êtes prêt à payer 

Avant de discuter avec le vendeur, calculez combien vous êtes prêt à payer pour votre achat et fixez-vous une limite à ne pas dépasser. Cela vous aidera à structurer la négociation et à être plus ferme dans votre discours. Si le prix final du vendeur est toujours trop élevé, indiquez-lui que vous irez acheter ailleurs. Dans certains cas, cela suffira à lui faire baisser son offre. Dans d’autres, il ne pourra pas baisser son prix car sa marge est trop faible, et vous éviterez de dépenser plus que le budget que vous vous êtes fixé. 

Structurez votre offre

Au début de la négociation, proposez un prix inférieur à ce que vous êtes prêt 

à payer. Votre proposition doit bien sûr rester raisonnable, mais sans révéler votre budget immédiatement. Soit le vendeur accepte votre offre initiale et vous économisez de l’argent, soit il négocie le prix à la hausse et vous pourrez vous mettre d’accord sur un prix qui reste dans la limite que vous vous êtes fixée.

Ne soyez pas pressé

Lors d’une négociation, être pressé est un désavantage : si le vendeur a besoin de vendre très rapidement, il acceptera un prix plus bas. Si l’acheteur souhaite acheter immédiatement, il acceptera un prix plus élevé. Ne montrez donc aucun signe d’urgence au vendeur, même si vous êtes vraiment pressé. Le vendeur pensera alors que vous irez peut-être vous renseigner chez un concurrent avant de décider et que vous n’achèterez pas s’il ne baisse pas son prix. De même, si vous voyez que le vendeur est pressé, jouez sur cet argument pour obtenir un prix plus bas.