Les Philippines : une culture asiatique à part

Les Philippines : une culture asiatique à part
19
April
2019

Les Philippines sont composées de plus de 7 500 îles. Pays insulaire asiatique au sud de Taïwan, les Philippines ont subi de nombreuses invasions. On y parle non seulement une variante du tagalog appelée le filipino, qui est une langue malayo-polynésienne, mais il existe une deuxième langue officielle : l’anglais. Et ce n’est pas tout ! Ayant été colonisées pendant de nombreuses années par les Espagnols, on trouve régulièrement des locuteurs hispaniques dans la péninsule et de nombreux héritages qui y sont liés. Les Philippines, c’est aussi un pays avec de nombreuses coutumes et traditions qui diffèrent de celles de ses voisins asiatiques. Partons à la découverte de la culture philippine, une culture asiatique à part.

Mythes et religions aux Philippines

Les Philippines diffèrent des autres pays d’Asie notamment en ce qui concerne les pratiques religieuses. En effet, l’archipel est majoritairement catholique en raison de la colonisation hispanique. C’est d’ailleurs le seul pays catholique d’Asie ! Il existe de nombreuses légendes aux Philippines et elles concernent souvent les fruits et les animaux. Si vous souhaitez connaître toutes ces légendes, un livre bilingue français-tagalog intitulé Mythes et Légendes des Philippines écrit par Marina POTTIER-QUIROLGICO et Hugues Jean de DIANOUX vous raconte ces histoires légendaires sur les Philippines.

Un pays, 80 langues

Comme nous le disions plus haut, de nombreuses langues sont parlées aux Philippines. Si le filipino est la langue officielle depuis 1973, les Philippines ne comptent pas moins de 80 langues parlées dans le pays. En plus de l’anglais et de l’espagnol, de nombreuses variétés du tagalog qui sont des langues reconnues et non de simples dialectes sont parlées dans les 7 500 îles de l’archipel.

Les « fiestas », héritage hispanique

Les « fiestas » sont des fêtes rituelles typiques des Philippines qui témoignent de l’influence hispanique dans l’archipel. Ces cérémonies hautes en couleurs mélangent les rites religieux et païens et sont célébrées en l’honneur des bienfaiteurs de chaque village ou des moissons abondantes. Oui, les fiestas philippines ont lieu jusqu’à une fois par mois et s’accompagnent de danses folkloriques et de banquets où vous pourrez déguster l’un des nombreux mets typiques du pays.

Les « jeepneys », transports locaux

Impossible de se rendre aux Philippines sans voyager dans l’un des transports locaux : les jeepneys. Il s’agit en fait de jeeps ou de pick-up militaires américains – introduits par la colonisation américaine – remis au goût du jour avec des dessins traditionnels et des fioritures colorées. Ce qui frappe tout particulièrement, c’est le nombre de personnes qui empruntent ce transport… en même temps. Oui, les Philippins s’agglutinent sur ces jeeps qui font des arrêts à la demande de chacun. Certes, les normes de sécurité ne sont pas optimales, mais cela reste l’une des particularités de l’archipel.

La cuisine philippine

La cuisine Philippine témoigne elle aussi des différentes influences des périodes de colonisation. La gastronomie philippine mélange les influences chinoises, malaises et espagnoles : attendez-vous à des plats hauts en couleurs ! Durant les fiestas, vous pourrez consommer des spécialités à base de cochon de lait, ou vous pourrez préférer des plats comme le bihon (bâtonnets de riz cuit), le goto (un genre de porridge) ou encore de l’adobo, un plat traditionnel composé de poulet, de porc et de calamars, de légumes préparés au vinaigre, à l’ail et au poivre. Un autre plat typique très apprécié est le « lapu-lapu inihaw » : il s’agit en fait de mérou grillé avec de la sauce soja et de l’ail. Vous désirez un encas ? Pas de problème, vous trouverez un large choix de « meryenda » – de l’espagnol « merenda » – dans les restaurants locaux

Les Philippins et la danse

Les Philippins adorent danser ! Durant votre voyage, vous pourrez admirer le folklore philippin avec des danses traditionnelles comme le tinikling, qui signifie danse du héron, ou la singkil, une danse filipino-musulmane y traditionnelle. Mais les Philippins aiment aussi tous les autres types de danse, et vous aurez l’occasion de le voir chez toutes les générations de Philippins ! On danse sur des musiques plus classiques comme le rock’n’roll ou sur des musiques plus modernes. Les jeunes se réunissent souvent en groupe pour établir des chorégraphies de tous styles !

Leave a Comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire aussi :